2018-05-17

Kanal-Centre Pompidou: César, Calder et les autres ... 2








Israël, c’est aussi le témoin de bien des civilisations : . . . Saint-Jean d’Acre. 1ère partie


 Acre (en hébreu עַכּו Akko ; en arabe عكّا ʿAkkā ; du latin Acco, aussi connue dans le monde chrétien sous le nom de Saint-Jean-d’Acre ; appelée Ptolémaïs dans l'Antiquité) est une ville d’Israël, située au nord de la baie de Haïfa, sur un promontoire et dotée d'un port en eaux profondes.




Cette ville côtière donne son nom à la plaine d'Acre qui comporte plusieurs villages. 
Son ancien port de commerce florissant dans l'Antiquité, est devenu une zone de 
pêche et de plaisance de moindre importance.






Il est notamment possible d'y observer :
  • des vestiges datant de l'époque des Croisés dont un tunnel conduisant à une forteresse du XIIIe siècle et qui aurait permis d'évacuer une partie de la ville lorsqu'elle tomba en 1291 aux mains des Mamelouks ;
  • les fortifications successives de la ville ;
  • la mosquée Al Jezzar ;
  • la citadelle, face au large, a été ravagée en 1291 et les Ottomans ont achevé de la démanteler au XVIIIe siècle, réemployant toutes les pierres pour construire la muraille maritime ;
  • certains lieux saints du bahaïsme ;
  • la synagogue tunisienne.